Paul Morlet : Le concept de lunettes low cost Lunettes Pour Tous

Paul Morlet

Que ce soit après l’école ou pendant les pauses, tous utilisent leurs yeux et restent même collés à leurs écrans pour une grande partie de la journée. Avec cette pulsion obsessionnelle, les problèmes de vue ne sont pas toujours loin.  Alors depuis quelque temps, au moins une personne sur cinq voit flou. Pour répondre à ce besoin bourgeonnant, les lunettes low-costs font leur apparition sur le marché français.

Le concept des lunettes low-cost

Depuis la création des écrans plats et des smartphones, le nombre de malvoyants a augmenté considérablement depuis une vingtaine d’années. Petits et grands n’arrivent plus à contourner ce passe-temps. En conséquence, le nombre de mal voyants a augmenté considérablement. Chez Paul Morlet management, c’est un concept qui tient à cœur. Les lunettes low-costs sont avant tout un moyen pour les obstétriciens de répondre aux exigences des malvoyants. Comme son nom l’indique, il s’agit de la promotion du prix cassé au niveau des solutions pour les problèmes de vue. C’est ce caractère du pas cher qui définit en grande partie le concept de lunettes low-cost. Avec la forte compétitivité sur le marché, c’est devenu la politique de vente que beaucoup de spécialistes dans le domaine d’ophtalmologie adoptent. Un concept qui révolutionnerait le marché des verres optiques. Certaines entreprises y voient une occasion. D’autres, par contre, y trouvent de la concurrence déloyale. Les entreprises opportunistes y voient du bon dedans, car elles arrivent à concurrencer les géants de marque à travers l’élément essentiel à l’achat de lunettes : le prix. Elles proposent, à cet effet, des lunettes de qualité identique, voire supérieure, à ceux que vous trouvez dans les boutiques de luxe à petit prix. Vous pouvez en savoir plus sur www.colloque-tv.com.

Les charmes de ces enseignes

Au fur et à mesure que le temps passe, de plus en plus de Français se laissent séduire par ce concept de lunettes low-cost. Ils peuvent être constatés partout dans les rues des centres-villes. Depuis son apparition sur le marché en France, ce concept est ce qui se vend le mieux. En effet, beaucoup d’entre eux proposent des services si rapides que même les vendeurs de lunettes traditionnels n’arrivent pas à suivre le rythme. Dans la plupart des boutiques de lunettes pas chères, il est question de rapidité. En une dizaine de minutes, ils sont capables de vous proposer la monture de votre choix avec le degré prescrit sur votre ordonnance. Dans la plupart des cas, ils offrent aussi une consultation sur place de l’état de votre vue. Par ailleurs, ce qui compte à leurs yeux est l’efficacité dans la productivité. Bon nombre de ses vendeurs low-cost arrivent à produire une centaine de paires de lunettes par jour. Un record imbattable face à ceux vendus par les revendeurs traditionnels.

Les raisons pour lesquelles beaucoup d’entrepreneurs s’y lancent

D’un point de vue consommateur, ces boutiques sont les paradis sur terre. C’est jouissif de pouvoir se dire qu’il existe des paires de lunettes faites sur mesure pour soi à un cout minime. Du point de vue du producteur, c’est du gagnant-gagnant. Il s’agit là d’une occasion pour créer de la valeur qui ne se présentera pas deux fois dans toute leur vie. Les entrepreneurs-vendeurs de lunettes low-cost arrivent à dégager plus de marge que les vendeurs traditionnels. Tout cela grâce aux merveilles de la main-d’œuvre chinoise. Par ailleurs, une grande partie de ces géants du low-cost tels que paul morlet le font pour une bonne raison : donner la possibilité à tous de s’acheter des lunettes. Avec à peine vingt euros dans vos poches, ils vous proposent de confectionner votre paire de lunettes idéales personnalisables. Pour ces derniers, revendre les plus grandes marques n’est plus une solution. Cela demande trop de dépenses et ne permet pas de dégager une valeur ajoutée assez conséquente.

Une solution efficace pour dépenser moins ?

La source même de ce concept se trouve dans le mot low-cost. C’est un ensemble de mots anglais qui désignent les objets pas chers, à prix cassé, soldé, etc. Tous les termes qui donnent la chance aux cibles d’acquérir leurs lunettes pour moins de dépenses. Chez les opticiens traditionnels, le cout total pour une paire tourne autour des cinquante euros. Chez les vendeurs de lunettes low-cost, notamment chez Paul Morlet management, ce budget est divisé par cinq. Pour une paire de lunettes personnalisable, il ne vous demande qu’à peine dix euros. En prenant les cinquante euros comme budget initial, vous pourriez ainsi obtenir plus de quatre paires de lunettes différentes chez les lunettes low-cost. En quelques secondes de réflexes, la question est vite réglée. Que vous soyez une mère de famille, un étudiant ou un homme d’affaires, vous privilégieriez sans trop de détours la qualité et la quantité à petit prix. Tout est question de retour important sur vos investissements. Il est mieux de rentrer chez soi avec au minimum trois paires qu’une seule. C’est psychologique même.