Devenir auto entrepreneur : voici ce que vous devez savoir !

Les clés pour devenir auto entrepreneur

devenir auto entrepreneur

Devenir auto entrepreneur est très simple, et ne prend que très peu de temps. La flexibilité de ce statut en fait une situation qui intéresse de nombreux actifs en France. Mais quelles sont les modalités d’inscription officielles et quels sont ses atouts ? On vous explique tout au fil de cet article !

La procédure à suivre pour devenir auto entrepreneur

Il n’y a pas plus simple que de devenir auto entrepreneur, puisqu’il suffit tout simplement de remplir un formulaire en ligne sur le portail des auto-entrepreneurs ou bien, au choix, de recourir aux services d’une plateforme spécialisée telle que le site espace-autoentrepreneur.com. Au sein de ce formulaire, vous remplissez des informations concernant votre nom, votre prénom, vos coordonnées (numéro de téléphone, adresse mail et physique), ainsi que la nature précise de l’activité que vous souhaitez exercer.

L’indication de la nature de l’activité permet à l’administration de vous assigner à un centre de formalité des entreprises adaptées, et vous recevrez un numéro de SIRET. La réception de ce SIRET vous autorise à commercialiser et donc à facturer vos produits ou vos services.

Quelles sont les règles du statut ?

Il est important de prendre en compte les quelques règles fiscales et administratives qui pèsent sur l’auto-entreprise :

  • Les auto-entrepreneurs sont tenus de tenir à jour un cahier de recette. S’ils réalisent des achats dans le cadre de leur activité, ils doivent également remplir un carnet d’achat.
  • Leur chiffre d’affaires est limité à 70 000 euros dans le cas d’une activité de services, et à 170 000 euros dans le cas d’une activité de revente de marchandises. Il doit être déclaré mensuellement et trimestriellement afin de calculer le montant des cotisations sociales et fiscales.
  • Le micro-entrepreneur doit conserver toutes les factures et tous les devis émis dans le cadre de sa profession. Il doit conserver ces documents jusqu’à 10 ans après la fermeture de sa société personnelle.

Devenir auto entrepreneur est donc faire le choix d’une structure relativement allégée en termes de contraintes, contrairement à une EURL par exemple (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée). Rendez-vous sur Entreprise-et-compagnie.fr pour en savoir plus sur les différents types d’entreprise.

Cela est dû au fait qu’à sa création en 2009, l’Etat souhaitait dynamiser le marché du travail et pousser dans le sens du vent l’esprit d’entreprise des Français. Un statut souple permettait de lancer des projets professionnels sans les risques associés à des sociétés plus classiques.

Les points forts de l’auto-entreprise

Devenir auto entrepreneur s’accompagne d’un lot d’avantages non négligeable, à commencer par l’extrême facilité de création de ce statut qui en fait une situation très peu contraignante. Voici d’autres raisons pour lesquelles il n’est pas difficile de se lancer dans l’auto-entreprise :

  • Il est tout aussi facile d’y mettre fin, puisqu’il s’agit là encore de remplir un formulaire en ligne, sans toutefois oublier de faire sa dernière déclaration de chiffre d’affaires afin de régler ses dernières cotisations.
  • Il est possible de cumuler le statut de micro-entrepreneur avec un CDI dans le privé ou un poste dans la fonction publique. Grâce à cela, l’intéressé peut tester un projet professionnel ou entamer une reconversion sans se couper de sa source de revenus principale. Il peut également exercer une activité secondaire en parallèle de son métier premier, et ainsi compléter ses fins de mois.
  • La TVA est exonérée. Cela signifie que contrairement à vos concurrents, vous n’avez pas à la reporter sur le prix de vos produits ou de vos services en la faisant payer par vos acheteurs. Un atout concurrentiel de taille.

Vous l’aurez compris, l’auto-entreprise est un régime flexible et simple à mettre en place, raisons pour lesquelles il rencontre un certain succès.