Accompagnement de projets : appui aux futurs entrepreneurs

Comment bien réussir sa création d’entreprise ?

Sont évoquées dans cet article les astuces et démarches à effectuer en vue de réussir sa création d’entreprise. Celles-ci se résument, entre autres, par la définition précise du projet, la recherche de financement pour apporter du crédit à votre projet et le choix du statut juridique. Ce sont déjà là des étapes essentielles.

Définition précise du projet

Avant tout, une entreprise repose sur une idée. Nombreuses sont les formes que peut prendre la création d’entreprise : simple création mais également perfectionnement d’un produit, ouverture d’une franchise ou encore reprise d’entreprise. De ce fait, il convient de réaliser une définition précise du projet ainsi qu’un dressement d’un bilan personnel, avant de démarrer. Ensuite, il faudra faire le point sur ses objectifs et voir s’il est essentiel d’acquérir une compétence spécifique pour réussir sa création d’entreprise. Il faudra aussi s’informer sur une éventuelle réglementation de l’activité dans laquelle on souhaite se lancer. Un prévisionnel financier ainsi qu’une étude de marché vont vous aider dans l’évaluation de votre politique marketing et la détermination des investissements nécessaires, en vue de la rentabilité de votre projet. Et dans ces opérations, se faire conseiller par une chambre professionnelle (Chambre de l’Agriculture, Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Chambre du Commerce et d’Industrie) ou par un réseau d’accompagnement à la création d’entreprise est tout à fait possible et bénéfique.

Recherche de financement

Ensuite, vous aurez à effectuer une recherche de financement, une opération qui sera facilitée grâce à une bonne préparation de votre plan de création d’entreprise. En vue d’apporter du crédit à votre projet, recourir aux dispositifs de garantie mis en avant par les sociétés de caution mutuelle pourrait vous être d’une grande utilité. Par ailleurs, effectuer une demande pour divers types d’investissements, en vue de renforcer le fonds propre de votre projet, est réalisable. Pour cela, le micro-crédit, le financement participatif, les prêts d’honneur et l’emprunt bancaire sont à votre disposition. Selon votre projet, faites le choix entre les diverses aides à la création d’entreprise. Il y a celles des réseaux d’accompagnement de projets d’entreprise et celles de l’État. Toutefois, notez qu’elles sont soumises à conditions. Habituellement, elles proposent une mise à disposition de locaux, une exonération des charges sociales, un allègement fiscal ou encore un appui financier.

Choix d’un statut juridique

Après avoir déterminé tous les éléments permettant de réussir sa création d’entreprise, passer à l’étape du choix d’un statut juridique est la prochaine opération à effectuer. Il est à noter que ce choix doit concorder à la perspective que vous voulez offrir à votre projet. Le premier choix doit s’effectuer entre le statut d’entreprise individuelle, appelée EI, et le statut de société. Le statut d’entreprise individuelle ou EI est celui qui concorde aux projets dont le chiffre d’affaires est limité. Il présente aussi le régime très simplifié de micro-entrepreneur. Le statut de société, lui, est celui qui est adéquat aux projets avec une perspective de déploiement assez grande. La société peut s’assembler avec divers associés (SA, SAS, SARL) ou encore se constituer seule (SASU, EURL). Il convient alors de la part du représentant de la société de rédiger des statuts dans lesquels sont représentés le siège social de la société, le capital social ainsi que la désignation sociale. Et voilà donc, maintenant que vous êtes informé sur l’accompagnement de projets de création d’entreprise et de société, vous pourrez démarrer votre business.